Je fais un don !

Ma parole doit compter !

Vidéo du projet Ma parole doit compter

Présentation du projet en FALC

La boite à outils « Ma parole doit compter! »

Qu’est-ce qu’il y a dans la boite à outils?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autoreprésentants du projet « Ma parole doit compter! » vous proposent de venir vous rencontrer pour vous présenter la boite à outils et vous parler de la prise de parole en public pour faire entendre ses droits.

Contactez-nous pour recevoir la boite à outils complète par mail.

« Ma parole doit compter! » c’est un travail d’équipe !

13 autoreprésentants, 6 facilitateurs et 1 coordinatrice
ont travaillé avec l’équipe de The Ink Link et l’équipe de Kaleido’scop.

Le projet voit le jour aussi grâce à nos partenaires. Un grand merci à eux !

Le retour des entreprises sur le projet

Giorgia Ceriani-Sebregondi
Responsable communication / publications / partenariats ESS
Fondation Cognacq-Jay

La Fondation Cognacq-Jay a découvert le projet « Ma parole doit compter ! » en 2018, lors de leur candidature au Prix Fondation Cognacq-Jay.
Elle est très fière depuis de compter cette formidable initiative parmi ses lauréats et d’avoir pu accompagner son développement.

Une société qui se veut inclusive et solidaire ne peut avancer sans que tous ses membres aient la parole, en tant qu’individus et que citoyens,
dont le point de vue spécifique vient enrichir tous les autres.

La Fondation Cognacq-Jay accompagne depuis plus de 100 ans des publics en situation de fragilité, qu’elle soit liée à une maladie, à un handicap, au grand-âge, à une situation sociale et/ou familiale difficile…
Nous avons pleinement conscience de la place que doivent occuper toutes ces personnes dans notre société et de la richesse de leurs regards,
de leurs expériences. Nous avons aussi conscience du fait que le monde d’hier et d’aujourd’hui n’est pas fait pour eux, qu’il tend à les mettre à l’écart,
aggravant ainsi leur situation.

Les projets comme « Ma parole doit compter ! » sont là
pour faire changer les choses et construire un avenir plus inclusif,
une société véritablement ouverte et mixte.

Nous avons été impressionnés par l’engagement, la force de conviction et de travail, le professionnalisme et l’efficacité avec lesquels l’équipe du projet « Ma parole doit compter ! » a réussi à le faire grandir et se déployer.
Nous avons hâte de voir la suite !

Fondation d’entreprise ADRÉA

Les élus et l’équipe opérationnelle de la Fondation d’entreprise ADRÉA sont fiers d’accompagner le projet « Ma parole doit compter ! »,
qui fait directement écho aux valeurs que nous défendons :
renforcer la capacité à agir de chaque usager du système de santé, à s’exprimer sur son parcours de façon autonome au travers d’outils adaptés et coconstruits par ceux qui en bénéficient directement.
Notre événement annuel de 2019, les Rendez-vous de la Fondation, a été l’occasion pour Adrien Lecointe, membre du groupe de travail, de tester la boîte à outils devant un public de près de 150 personnes, en situation réelle. Sa prise de parole lui a permis de revenir sur son expérience en tant qu’autoreprésentant mais également de revendiquer une meilleure prise en compte de l’avis des premiers concernés dans leur parcours de soins et de vie.

C’est avec plaisir que nous poursuivons l’accompagnement de ce projet et avec hâte que nous attendons de voir la diffusion de la boîte à outils auprès des personnes avec trisomie 21, leurs familles, mais aussi des professionnels investis à leurs côtés.

Constance de Castelneau
Secrétaire générale
Responsable régionale AURA et PACA

Fondation VINCI pour la Cité

Dans nos entreprises, favoriser la diversité
des profils (âges, sexes, études, etc.) est un enjeu majeur.
C’est un besoin, le terreau de notre vitalité.

Mais il est une différence qui nous semble
plus difficile à intégrer dans les équipes :
la déficience intellectuelle.

Ma parole doit compter change la vision que l’on peut avoir de celles et ceux
qui ont un petit quelque chose en plus : un chromosome.
Ils sont différents, tant mieux pour nous !

Marc Correia
Expert Accessibilité 
SNCF RÉSEAU

Le projet « Ma Parole doit compter » est une aventure débutée pour moi en début d’année 2019 lors d’un appel à projets
des « Coups de Cœur solidaires 2019 »
de la Fondation SNCF.

Je tiens à témoigner du beau chemin
parcouru, que j’ai pu suivre avec attention, grâce au travail réalisé par l’ensemble des acteurs, qu’ils soient professionnels, aidants, auto-représentants, etc…

La magnifique synthèse de l’ensemble des contributions, je l’ai constatée en septembre 2019 lors d’un séminaire à Paris ! J’avoue avoir été bluffé par les efforts de chacun, qui pendant une heure, et grâce aux outils de « Ma Parole doit compter », ont su prendre la parole en public, la libérer, tout en maîtrisant ses propres émotions.

Le facteur humain est essentiel,
c’est une conviction,
et chacun comme citoyen, a le droit de parler et de décider pour lui-même avec ou sans différence intellectuelle,
qu’il s’appelle Vincent, Adrien ou Anastasia. C’est normal non ?

Enfin, en tant que professionnel dans le domaine de l’accessibilité en grand,
je suis très fier que « Ma Parole doit compter » ait gagné, en plus d’un premier prix aux « Coups de cœur Solidaires  2019 » SNCF,
le « Prix Guy Crescent » décerné à seulement 3 projets en 2019 par la Fondation SNCF : c’est aussi cela la preuve
et la reconnaissance par une entreprise, du sérieux et de la plu value de ce beau projet ! 

Véronique MAEGHT-LENORMAND
Gérante 

SARL MAEGHT

Dès la naissance de Fanny, 1992,
nous avions compris que l’autonomie des personnes en situation de handicap
nécessitait de leur laisser la parole, de les aider à exprimer leur ressenti, leurs envies.
C’est donc, à la fois éduquer le langage commun comme pour tout enfant, et aussi appréhender la communication avec l’autre, l’entrée en relation avec les autres.
A l’âge adulte, dans toute initiative personnelle il y a cette volonté naturelle de pouvoir agir librement et d’être écoutée, d’être comprise.
Ce projet « MA parole doit compter » nous a de suite semblé tout à fait adapté pour permettre l’expression de toute personne
avec une déficience intellectuelle
notamment dans le monde de l’entreprise.
Son père, directeur d’une PME, l’avait bien compris en intégrant des ouvriers d’ESAT
dans l’entreprise et c’est tout naturellement que notre société SARL MAEGHT a tenu à soutenir ce projet.
Pour Fanny et pour tous les autres, bravo à Trisomie 21 France pour cette initiative.

Ma parole doit compter, un projet en construction constante
… et qui a débuté dès 2013 par l’organisation de séminaires de formation dans le but, pour les personnes, d’apprendre à s’exprimer mais également à représenter d’autres personnes.

Les personnes avec différence intellectuelle, qui ont suivi ces séminaires de formation, sont en mesure aujourd’hui de prendre la parole auprès du grand public pour parler de leur handicap et faire reconnaître leurs droits. Ce sont des «autoreprésentants».

A ce jour, ils sont encore peu nombreux, mais on recense une vingtaine «d’autoreprésentants» qui prennent la parole notamment pour encourager les entreprises à ouvrir leur recrutement aux personnes avec une trisomie 21 ou avec une déficience intellectuelle.

Aujourd’hui, le projet se poursuit grâce à l’initiative de 13 de ces autoreprésentants qui se sont fixer comme but de :

essaimer leur savoir-faire à travers le territoire, partager leur expertise en formant toutes celles et ceux qui souhaiteront à leur tour être en capacité de prendre la parole pour rendre la société et l’emploi plus inclusifs. Pour cela, ils ont créé la boite à outils que vous avez pu découvrir plus haut. C’est un véritable mode d’emploi à la prise de parole en public. Plus de détails sur la boite à outils ICI

animer des actions de sensibilisation en entreprise et auprès de tous les acteurs qui le souhaitent (en université, auprès de médecin, dans un centre de loisirs ou culturel…)

Par exemple, Clément Rommel, membre du projet « Ma parole doit compter! », a pris la parole dans les médias pour montrer que l’emploi en milieu ordinaire pour les personnes avec trisomie 21 est possible ! Ils espèrent que son témoignage donnera envie à d’autres entreprises de se lancer ! Découvrez le reportage ici >>

Par exemple, Adrien Lecointe, membre du projet « Ma parole doit compter! », a pris la parole auprès des collaborateurs de la Fondation d’entreprise ADREA. Découvrez son discours ici >>

se former pour devenir de véritables formateurs afin de répondre aux besoins des entreprises qui se lancent dans des démarches d’emploi inclusif

Ce programme ambitieux mais fondé suppose pour son déploiement des moyens financiers aujourd’hui insuffisants. En soutenant «Ma Parole compte !», vous permettez aux personnes déficientes intellectuelles de porter la connaissance et la compréhension du handicap intellectuel à un niveau jamais atteint puisque issues de leur propre expression, par la manifestation libre de citoyennes et de citoyens comme les autres.

Toutes les informations en FALC sur « Ma parole doit compter! » ICI et sur la page « Ma parole doit compter! »

X