Je fais un don !

La crise sanitaire concernant le coronavirus soulève un certain nombre de questions d’ordre médical vis-à-vis des personnes dites vulnérables.

A l’heure actuelle, encore peu de choses sont bien connues concernant le COVID19. Il ne semble pas que les personnes porteuses de trisomie 21 soient plus infectées que les autres personnes ou développent des formes plus graves.

Néanmoins plusieurs études montrent que le COVID19 affecte plus les personnes ayant, entre autres, une obésité, une cardiopathie, une pathologie respiratoire chronique (dont les apnées du sommeil), un diabète ou une immunodépression Co-morbidités plus fréquentes chez les personnes ayant une trisomie 21*.

Même en l’absence de co-morbidité évidente on sait que les personnes ayant une trisomie 21 ont un système immunitaire dysfonctionnel (susceptibilité accrue aux infections et auto-immunité).

Ainsi, par mesure de précaution, même en l’absence de co-morbidités avérées, nous considérons que les personnes porteuses de trisomie 21 font partie des populations à risque de forme plus sévère de COVID19, comme défini par la DGS.

Nous recommandons donc pour elles de respecter strictement les mesures barrières, de distanciation sociale et de vigilance vis-à-vis d’éventuels symptômes. Tout contact avec une personne COVID19+ ou dans un lieu que cette personne a pu contaminer doit être proscrit (tant que la personne ou les locaux sont contaminants).

* Pour plus de détails concernant les comorbidités : (cf. HAS/PNDS Trisomie 21 https://www.has-sante.fr/jcms/p_3148883/fr/trisomie-21)

Dr Bénédicte de Fréminville*
Conseil scientifique
Trisomie 21 France

Dr Renaud Touraine*
Chef du service de Génétique
CHU de Saint Etienne

Pr Damien Sanlaville*
Chef du service de Génétique
CHU de Lyon

X