Je fais un don !

Résultat de recherche d'images pour "global down syndrome"

Global DS et ses partenaires ont reçu de nombreuses demandes pour savoir si oui ou non les personnes atteintes du syndrome de Down sont plus à risque que les personnes typiques en ce qui concerne l’exposition au coronavirus COVID-19.
L’infection par le coronavirus COVID-19 est classée comme pandémie officielle par le l’OMS, et après avoir discuté avec nos partenaires, en ce moment, nous pouvons fournir les informations suivantes.

Toutes les personnes atteintes du syndrome de Down sont-elles « à haut risque»?

Bien qu’il n’y ait aucune preuve sur la façon dont les personnes atteintes du syndrome de Down sont affectées par le coronavirus par rapport à la population typique, le National Institutes of Health (NIH) et le Center for Disease Control (CDC) ont classé certains groupes de personnes comme «à haut risque» selon la façon dont les coronavirus peuvent nuire à leur santé :

  • Les personnes âgées (remarque : « il n’est pas précisé à partie de quel âge or on sait que le vieillissement et les pathologies du vieillissement sont un peu plus précoces chez les personnes avec T21. C’est sans doute à prendre en compte »)
  • Les personnes qui ont de graves problèmes de santé chroniques comme : maladie cardiaque, diabète, obésité, maladie pulmonaire et / ou difficultés respiratoires.

Quelques précautions à considérer du NIH, du CDC et validées par T21 France

Nous savons que les personnes trisomiques sont plus susceptibles que les personnes typiques de présenter les conditions médicales chroniques énumérées ci-dessus, et donc elles doivent suivre les recommandations des ARS et du ministère de la santé (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ) que l’on peut lire sur les sites internet correspondants.

Pour les individus considérés comme «à haut risque», les mesures à appliquer sont celles correspondant aux mesures maximales préconisées selon les stades de l’épidémie (se référer aux recommandations préconisées par les ARS et le gouvernement pour la France).

Précautions supplémentaires à considérer en fonction de la recherche

Les recherches indiquent que les personnes atteintes du syndrome de Down sont plus susceptibles de développer des complications dues aux infections virales respiratoires, y compris H1N1 et VRS et d’avoir une augmentation des taux d’hospitalisation.

Compte tenu de ces recherches, si une personne avec T21 se rétablit juste d’une infection respiratoire ou a des problèmes respiratoires chroniques ou des infections virales pulmonaires fréquentes, il faudra envisager de prendre les mêmes précautions que celles qui s’appliqueraient aux personnes «à haut risque».

Lire et relire les recommandations de base mais importantes du ministère de la santé et appliquer les mesures barrières

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus /

D’après la publication de Global DS/Dr B. DE FREMINVILLE.